C'est ici ou jamais.

 

 

Et ça dure depuis plusieurs années. 

 

C'est un objet étrange, un carnet sans papier. J'y dépose inlassablement des mots, des images, et ça me soulage. 

 

Je ne sais pas qui y vient me déchiffrer et je ne cherche pas à le savoir. 

 

Je ne fais pas d'étalage, mais je confie quand même mes plus intimes pensées. 

 

Du grandiloquent pathétique à l'infime aveu de vérité, j'y offre une part de mon humanité. 

 

 

 

 

Voici mes derniers cris:

 

Quarante troisièmes pages

 

 

 

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie