terre

Qui pourrait détourner un fleuve.

Qui laisserait irriguer ses plaines par le flux de mots.

Une femme étendue au flanc de ses berges.

Qui serait assez grande pour tremper ses doigts.

Assez grande pour le border, de sa source à son delta.

Assez grande pour embrasser tous ses confluents.

Une femme qui serait comme une terre sauvage.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie