L'escalier

C’est un escalier montant vers une terrasse

De l’obscure cave aux toits de surface

Chacune de ses marches s’appuie à une crémaillère

Et t’approche doucement de la lumière

Il fait chanter des rimes bizarres sous tes pas

Car le vieil escalier est un poète sans langue de bois

Au temps jadis rescapé du mur d’échiffre

Des mains habiles lui ont redonné du cachet et des chiffres

Et ses mots cirés par les abeilles ont des parfums qui dansent

Comme les lavandes que les vieilles cachent dans les crédences

 

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie