Maison du Partage

Quand on m’interdisait d’entrer dans une maison par la grande porte, j’arrivais toujours à me faufiler par la fenêtre. Je suis entrée partout où je le voulais, dans les palais comme dans les taudis. Légitime ou clandestine, au prix de grandes souffrances parfois, je suis entrée dans des domaines où il n’y avait rien à voir qui ne brûla mes yeux.

 

                                                                                                               >>

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie