Le temple

Algunos creen que quieren ser amados cuando en verdad solo quieren ser el preferido.

Certains pensent qu'ils veulent être aimés quand, en vérité, ils veulent juste être le préféré.

Alexandro Jodorowsky

 

 

  

Le théâtre est un don d'amour, et des marchands, des commerçants, les fils du pape, tentent de se l'approprier et de le vendre. N'achetons pas. C'est de la mauvaise came qu'ils nous refourguent. 

 

Le théâtre est un don d'amour, et un festival de théâtre est un festival du don d'amour, pas un supermarché ou une boutique de mode. Nous ne faisons pas des spectacles pour les vendre, et nous ne cherchons pas à attirer à nous ces notables en veste grise, simili-dieux des théâtres municipaux, pour qu'ils nous les achètent, et aillent les revendre ensuite. 

 

Ce que nous voulons, nous avec le spectacle, nous avec le théâtre, c'est voyager, pour rencontrer, c'est rencontrer, pour voyager. Et c'est d'étoiles dans nos yeux, et de sourires, et de paysages, et de nouvelles connexions neuronales que nous voulons nous enrichir. 

 

C'est pour l'amour des autres, pour transformer en amour le trop plein d'émotions qui fait battre nos coeurs, que nous faisons du théâtre. Pas pour écouler des tickets, pas pour viser le sold out comme ultime horizon, pas pour signer des contrats. Pas pour investir ni récupérer. Pas pour tourner, mais bien pour détourner le cours des choses, l'état de fait dans lequel les commerçants nous font croire qu'il nous faut absolument survivre. 

 

C'est pour nous détourner, nous évader du chemin tout tracé pour nous. Pas pour produire ni reproduire. Mais bien pour créer, transmettre, inventer, réinventer, et transformer. C'est pour laisser les autres exister en nous, et exister un peu dans les autres. Et ouvrir des portes invisibles vers d'autres mondes possibles. 

 

Et comme Jesus en son temps, nous disons que les marchands doivent sortir du Temple. Et débarrasser de leur présence cupide ce qui est pure beauté, ce qui est don d'amour: le théâtre, en tant que lieu et art sacrés. 

 

 

 

 

 

 

<< introduction à l'épilogue

                                                                                                        > à la farce

 

 

 

 

 

 

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie