Journal d'une marionnettiste

18/12/2016

 

Alors j'ai commencé à lui faire un corps. En sculptant un buste et deux avant-bras dans ses proportions, une première idée m’est venue.

 

Il y a bien un décalage entre faire et penser. Mais ni le faire ni la pensée ne sont définitifs. L’un fait avancer l’autre et inversement.

 

Penser. Sculpter ce qu’on a pensé. Et repenser ce qu’on a sculpté. Et ainsi de suite.

Ou bien plutôt sculpter. Penser ce qu’on a sculpté. Et re-sculpter ce qu’on a pensé. Et ainsi de suite.

 

L’idée qui m'est venue, juste après cela, c'est de faire une marionnettexte. C’est à dire de papetier la marionnette avec un texte que j'écrirai pour elle.

 

Donc sculpter. Penser ce qu’on a sculpté. Et écrire sa pensée pour resculpter. Et ainsi de suite.

 

Ce serait plus juste.

 

 

 

 

> 19/12/2016

 

 

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie