en attendant

J'avais voulu me réchauffer à sa poésie.

Je me suis brûlée comme un enfant face à son premier feu.

Ne restent que des mots, éteints, carbonisés, consumés, comme des mégots dans un cendrier.

Que faire en attendant ?

Écrire, encore ? Ecrire, souffrir, sourire, pourrir ?

Rester là, l'âme ouverte comme une brûlure à vif.

Et hurler de douleur dans le silence des carnets.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie