infini

Il pense: comme c'est bon de laisser le vent et les embruns marins vous prendre par les cheveux et vous emmener voir un bout d'infini. 

 

Elle se tient là, entre lui et l'horizon océanique, frêle silhouette faisant face aux forces des vagues, debout dans l'écume d'un monde resté loin derrière. 

 

Mer contre terre, immensité indicible, harmonieuses solitudes. 

 

 

 

 

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie