urban m

Urban Marionnette

Notes d'écriture

 

Ligne 3 :

 

CIMETIERE
… il y a là un cimetière tristement légendaire... un grand charnier à ciel ouvert où finissent tous les pauvres de la ville qui ne peuvent pas se payer une tombe... et tout autour rôdent les vagabonds les truands les évadés les sorcières les prostituées... tout le petit peuple damné de la ville est là, grouillant... les vivants vivent avec les morts...

 

MARCHE'
… tout autour du charnier se tient le marché... viandes poissons légumes sont acheminés et vendus à même le pavé, aux abords du trou béant où pourrissent les dépouilles d'hommes, de femmes et d'enfants que des charretiers déposent chaque jour endeuillés...

 

CATACOMBES
...les caves cèdent sous la pression des corps en décomposition, les murs se fissurent, le charnier s'enfonce dans la terre et menace les fondations, les immeubles... C'est un chaudron bouillant, une bombe prête à exploser. La rumeur enfle. La peur gagne. Il faut vider l'horreur. C'est comme vider un monde, immonde... Les ossements sont enlevés, comptés, déplacés jusqu'aux carrières. Et les crânes qui ornent les murs souterrains de ces catacombes sourient encore en pensant qu'alors, forts de leur pauvre mort, tous ensemble, ils ont fait trembler la ville.

 

 

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Jurée 

 

 

 

 

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie