passer

passer il faut pousser
pousser pour passer
il faut tout arracher
se laisser terrasser
s'en remettre à la mort

elle a du s'étrangler
pour passer
elle l'a bravée en face dans les yeux
elle l'a déjouée

sa mort
elle l'a vaincue la corde au cou
il fallait vouloir naître
et tirer elle a tiré encore et encore
sur le nœud fœtal de l'étouffement
le cordon ombilical et fatal

fallait passer
elle est passée
au prix de l'effroi dans ses yeux et incrustée dans son corps
sa mort
sa toute petite mort
a trépassé dans tous ses poils hérissés
elle est passée la peur bleue

sur sa peau marbrée
il est passé l'air inspiré

in extremis

elle a respiré aspiré

et c'est là qu'elle l'a refusée rejetée elle
sa mère
qui dit je n'en veux pas c'est un monstre

sa petite mère sa toute petite mère

c'est un monstre

mais non madame c'est une petite fille

elle vient de naître de mourir et de renaître
c'est là que j'ai vu s'échouer une partie de son être
là que tout est resté noué

dans l'absence de peau et de chaleur peut-être

 

naissance

 

 

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie