maigrir

m'aigrir d'insomnie
maigrir sans faim

boire à jeun
folle et forcenée
aigrie et obstinée

ne rien manger ni de la bouche ni des yeux
du réel ne respirer qu'un parfum imaginaire

que faire du nerf tremblant dans les jambes sous la table du festin ?

les doigts ne bougent pas mais on les voit se tordre en prières désespérées
mes doigts désonglés sous ma propre torture

sourire par contrainte
sourire d'avoir mal

autodétruire la pensée
de jaillissements empêchés de fulgurances avortées
mourir avant que de naître

aux mangeurs aux bouffeurs
à l'obscène comédie du bonheur
j'oppose l'ascèse

Les côtes saillantes
et l'ivresse
la révolte crispée, ruminée
dans le ventre creux
de la nuit

 

 

 

 

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie