mécrire

Mécrire
Et pour moi seule, inventer ce mot :

Mécrire


Mécrire

Verbe transitif. 

Au sens propre: écrire, sans y croire. 

Au sens figuré: parler en silence.

Par extension: taire bruyamment.

Oui mais quoi? 


C'est d'abord physique. La longue marche des mots. Leurs courbatures dans mon dos. Mécrire, pour soulager la fatigue des mots dans mon corps. 

 

C'est très intime. Mécrire. Ou médire. Méditer par devers-soi. 

Dire l'inédit, dire l'interdit. 

Le dire par écrit, par mécris. 

 

En cachette. 

Je sécrète. 


Je transpire. 

Le meilleur et le pire. 

Le corps à nu, les nerfs à vif. 

Je fluctue, dans les vapeurs d'un bain.

 

Je trace des signes sur un miroir embué. Qui s'effacent dans l'air brûlant. 

 

Je mécrie que j'ai peur d'écrire. 

Que je ne veux pas me relire. Ne pas reluire. 

 

Je mécris. 

Ce que je n'ose vivre.

Voulez-vous me lire ? Ou me salir ? 

Je vous écris que je mécris. 


Souvent. Trop. 

Et j'avoue en avoir brûlé des carnets entiers. 

 

 

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie