bohème

c'était un soir de festival

à charleville-mézières

de déboires en misères

je suis devenue 

une serpillière 

 

trempée de rage et de bave

l'eau sale 

dégoulinait par terre

d'un flot de larmes

à en saouler le pavé

 

les cils tout mouillés

des coulures lacrymales

je me suis essorée
essuyée sur les pieds d'un Rimbaud

au torse saillant
où seule j'ai pleuré
la morve aux lèvres

débordant de gros mots


je me suis mouchée sur cet Arthur
sur l'obscène sculpture
penchant vaguement sa tête de schiste
face au morne quai
puis j'ai craché et j'ai repris ma piste

 

à peine avais-je fait trois pas
qu'il m'a agrippé le bras
et m'a dit Ma Bohème

 
il me l'a dit à l'oreille
disparu comme il était venu

c'était un inconnu dans la rue
il m'a dit en entier le poème
et je ne l'ai plus jamais revu

 

 

 

 

 

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie