C.O.D.

La petite fille traîne dans le champ un panneau de bois presque aussi grand qu’elle, passant tant bien que mal une barrière de fils barbelés, où s'accroche sa veste. Un bout d’étoffe reste coincé sur un des picots d’acier aiguisé. D’autres bouts effilochés sur les picots avoisinant indiquent des passages répétés.

 

Un ciel blanc et lourd écrase les vastes étendues mornes de la campagne verte. A perte de vue, l’herbe fluorescente se tâche de taupinières et de bouses, que surmontent des arbres aux branches tordues par le vent gelé.

 

Elle installe le panneau qu’elle fait tenir à la verticale par des bâtons de bois noueux. C’est un tableau noir. Elle sort de sa poche des bouts de craie, tandis qu’approche le troupeau aux croupes nonchalantes. Une douzaine de vaches curieuses se met en cercle autour d’elle.

 

Alors elle commence la leçon.

- Bonjour à toutes. Aujourd’hui, nous allons étudier le « COD », ou Complément d’Objet Direct. C’est un complément, alors, me direz-vous, que complète-t-il ? Eh bien il complète le verbe, car il indique l’objet de l’action du verbe. Par exemple, si je dis : « Je mange une pomme. »

 

Elle écrit au tableau : « je mange une pomme. », détachant et soulignant le sujet, le verbe et le complément.  

 

- Le verbe, l’action, c’est « mange ». Le sujet du verbe, c’est « je », c'est-à-dire moi. Car c’est moi qui fais cette action. Et l’objet direct de l’action de manger, c’est la pomme, car c’est la pomme que je mange, c'est la pomme qui est mangée. Donc la pomme est le Complément d’Objet Direct du verbe « manger ». Est-ce que vous me suivez ? Etoile ? Tu as entendu ce que je viens d’expliquer ? Rappelle-moi ce que complète le COD ?

 

Etoile, une vache à la robe rousse, et aux sabots pleins de gadoue, regarde, hébétée, la petite fille qui s’adresse à elle devant ce grand carré noir. Elle rumine, tout en clignant des yeux pour chasser les mouches qui lui tournent autour. On entend ici et là des soufflements de naseaux, des coulées de pisse ou de bouse, des mâchoires broyer des touffes d’herbe. Mais tous les regards bovins sont tournés, attirés vers cette petite maîtresse bucolique, qui trompe ainsi chaque jour l'ennui du troupeau. 

 

 

Ecouter ici ou jamais sur soundcloud

 

Les derniers cris

  

Ronds poings

 

 

 

 

 

Journal d'Istanbul

 

 

 

 

 

Piraterie

 

 

 

 

Icônes 

 

 

Maison du Partage

 

 

 

 

 

arythmie